La route vincentine (Rota Vicentina) part du Cap Saint Vincent au sud-ouest du Portugal. En 10 à 12 jours, elle permet de gagner Santiago do Cacem, au sud de Lisbonne, un point de départ historique vers Saint Jacques de Compostelle.

Du Cap Saint Vincent à Santiago do Cacem, le chemin est parfaitement balisé sur 230 km. Il se confond avec le GR11 (sentier européen E9) et ne comporte que des chemins dans une nature préservée (parc naturel de l’ouest de l’Algarve et de la côte alentejane).

Le chemin historique (intérieur) comporte une très belle variante de 5 étapes, le caminho dos pescadores, dont 4 jours sur des petits sentiers sablonneux le long de l’océan Atlantique, entre Odeceixe et Porto Covo. Le marcheur qui a pris le chemin des pêcheurs retrouve le chemin historique à Cercal do Alentejo.

Les étapes en suivant la côte Atlantique

  • Sagres
  • Vila do Bispo
  • Carrapateira
  • Arrifana
  • Odeceixe
  • Zambujeira do Mar
  • Almograve
  • Vila Nova de Milflores
  • Porto Covo
  • Cercal do Alentejo
  • Vale Seco
  • Santiago do Cacem

Les guides et cartes

Curieusement, vous ne trouverez les guides de la Rota Vincentina ni en librairie, ni dans la plupart des offices de tourisme (même à Sagres ils ne connaissent pas ce chemin !).

Rota Vicentina Rota Vicentina

Vous pouvez commander un guide en français et une carte détaillée sur le site de la Rota Vicentina (10 euros pour le guide et 10 euros pour la carte expédiés chez vous). Vous pouvez aussi imprimer gratuitement les itinéraires depuis le site, ce que je recommande fortement, quitte à acquérir le guide et la carte le long du chemin.

Au Portugal, j’ai trouvé le guide en vente (2-3 euros) chez des partenaires officiels de la Rota (hébergements mentionnés sur le site).

Où dormir ?

Une tente est une bonne option si vous ne voulez pas suivre systématiquement les étapes du guide, car il n’y a pas de logements entre les localités des étapes.

Attention toutefois au poids du sac pour les étapes le long de la côte (dur dur de marcher 4 jours dans le sable avec un gros sac).

Aux étapes, on trouve des hostels avec des petits dortoirs (15 euros) ou des chambres entre 25 et 35 euros. Renseignez-vous dans les bars en arrivant à l’étape.

Booking est également très répandu dans la région, Même les auberges de jeunesse y proposent leurs chambres.
Le site de la Rota Vincentina conseille des hébergements partenaires, la plupart haut de gamme (et plus chers) mais avec beaucoup de charme.

Au niveau nourriture, pas besoin de réchaud, les cafés et restaurants locaux sont très nombreux et tres abordables. Et si vous aimez le poisson frais, vous allez vous régaler ! Bon à savoir : vous trouverez une cuisine dans la plupart des hostels.

Dans quel sens parcourir la Rota Vincentina ?

Si vous allez vers Saint Jacques, la question ne se pose pas : vous partirez de Sagres et marcherez vers le nord.
Le guide de la rota conseille pourtant d’aller vers Sagres et les parcours sont décrits dans ce sens « pour éviter d’avoir le vent de face ».

Personnellement, j’ai vraiment préféré marcher vers le nord, avec le soleil dans le dos : les paysages sont bien plus agréables à contempler et à photographier dans ce sens !

Et je trouve qu’il y avait dans ce sens une belle progression dans la beauté des étapes, avec la symbolique supplémentaire de partir de l’extrême ouest de l’Europe sur un chemin (le GR11) qui se prolonge jusqu’en Lettonie !

Pour poursuivre le chemin vers Lisbonne et Compostelle

Pour démarrer d’encore plus loin

La Via Algarviana permet de parcourir le sud du Portugal au départ de la frontière Espagnole (Alcoutim) et de découvrir l’arrière-pays de l’Algarve sur 300 km jusqu’au Cap Saint Vincent.

Comment se rendre au Cap Saint Vincent ?

  • A pied (6 km) depuis Sagres.
  • De l’aéroport de Faro : bus 16 vers le centre-ville + bus ou train de Faro à Lagos + bus de Lagos à Sagres
  • De Lisbonne, bus vers Lagos + bus vers Sagres.

A quelle saison parcourir ce chemin ?

En été, les températures dans l’Alentejo sont très élevées et, à la différence de la Meseta, il n’y a pas d’eau (ni rivière, ni fontaine).

Le mois d’avril est féerique avec des explosions de fleurs mais il peut pleuvoir et le vent est parfois frais pour camper.

Quelques photos…

Rota Vicentina Rota Vicentina Rota Vicentina Rota Vicentina Rota Vicentina Rota Vicentina Rota Vicentina Rota Vicentina Rota Vicentina Rota Vicentina : Santiago do Cacem

Partagez cet article !
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook ou sur Twitter ou laissez-moi un commentaire !