« Si tu te lances, je suis intéressé par ce que tu vas mettre dans tes sacoches pour un pélé à vélo (vu ton expérience des sacs à dos rikiki ultra légers, je suis curieux…). »

« Cher Alain, Pour rouler léger, je prends juste pareil dans mes sacoches de vélo que dans mon sac à dos de pèlerine : uniquement ce que j’utilise tous les jours! »

Equippement du pèlerin à vélo

Le vélo

Un engin léger, voilà ce qui a transformé radicalement ma vision du pèlerinage à vélo. Choisir un bon vélo de route en aluminium, avec un minimum d’accessoires.

  • Un porte-bidon (75 cl)
  • Un porte-bagages + sacoches légères (trouvées sur une poubelle)
  • Une pochette avant, très pratique pour y glisser la carte routière, les lunettes de soleil, l’appareil photo, le porte-monnaie, un mouchoir, un biscuit,…
  • Une coquille !!!
  • Un cadenas enroulé autour de la selle.

Equippement du pèlerin cycliste Equippement du pèlerin cycliste

L’équipement de la cycliste

  • Caleçon rembourré d’une peau de chamois (indispensable)
  • Tee-shirt en matière « qui sèche toute seule en 5 minutes »
  • Casque (j’ai longuement hésité mais comme les chapeaux s’envolent, autant jouter la sécurité. Il existe des casques très légers et bien aérés)
  • Sandales (recyclage de mes anciens caminos, mêmes avantages que pour marcher…) ou chaussures respirantes par temps froid
  • Lunettes de soleil (le rebord du casque ne suffit pas pour protéger des éblouissements si on roule vers l’est ou vers l’ouest)
  • Un survêtement de sport fin à tirette
  • Un coupe-vent « qui respire » (version luxe) ou type « k-way bon marché »
  • Un gilet fluorescent par-dessus les vêtements (indispensable)

Equippement du pèlerin cycliste Equippement du pèlerin cycliste

Le contenu des sacoches (appelées « fontes » en Belgique)

  • Poche latérale droite : matelas, sur-sac de couchage en « soie » (protège le sac lors des bivouacs), mini-trousse de toilette, sacs d’appoint (voir les accessoires ci-dessous)
  • Poche au-dessus du porte-bagage : sac de couchage dans sac sous-vide + le carnet de bord, les livres et cartes (aïe aïe, mon péché mignon, le papier !)
  • Poche latérale gauche : un sac avec les vêtements du soir et de nuit, nourriture éventuelle
Equippement du pèlerin cycliste

La pèlerine à pied sèche ses culottes sur son sac, celle à vélo… sur son guidon !

Des accessoires utiles

  • sac banane pour glisser les objets précieux (téléphone, papiers,…) lors des petites pauses
  • sac en tissu pliable pour glisser l’équipement de nuit si je dors loin de mon vélo
  • serviette de bain miniature (sèche accrochée à la selle)
  • gant de toilette accroché au guidon par une ficelle
  • chargeur GSM + une batterie d’appoint

Les vêtements du soir

Je ne prends qu’une chemise de rechange pour la journée : je lave mes vêtements en chemin (par beau temps) et je les remets ensuite. Petit inconvénient : la peau de chamois du caleçon met du temps à sécher.

Les seuls vêtements que je transporte sont donc ceux du soir :

  • une robe + tee-shirt blanc (pour les sorties le soir !)
  • un caleçon long mérinos + pull en mérinos + tee-shirt manches longues + chaussettes (pour les nuits froides)
  • une chemise sans manches (alternative au tee-shirt)
  • deux culottes
  • un maillot de bain

Accessoires vélo Bivouac à vélo
Bivouac à vélo (pas besoin de tente)

Accessoires vélo

J’avoue être partie une semaine en comptant sur la Providence en cas de panne… Et j’ai cassé ma chaîne ! Comme je n’aurais de toutes façons pas emmené de chaîne de rechange, je me dis que les accessoires de réparation sont plus ou moins facultatifs…

  • une éponge pour laver le vélo
  • huile pour la chaîne
  • une pompe
  • une chambre à air de rechange (à condition de savoir changer sa roue…)
  • des rustines (qui m’ont servi pour réparer mon matelas gonflable !).

Pèlerins cyclistes

Vous aussi vous êtes pèlerin cycliste ? N’hésitez pas à partager vos bons plans et conseils en commentaire ci-dessous.

Partagez cet article !
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook ou sur Twitter ou laissez-moi un commentaire !