Peut-on vraiment être dans la grâce du Chemin en parcourant des petits tronçons, et en rentrant chez soi le soir ? Comment s’organiser en pratique ?

Lorsque j’ai décidé de partir vers Saint Jacques, en septembre 2008, je ne pouvais pas m’absenter plusieurs jours. J’allaitais encore ma fille et je venais de lancer mon entreprise. Pourtant, l’appel du chemin était si fort que je n’imaginais pas attendre patiemment l’été suivant pour démarrer. J’ai donc commencé à parcourir mon chemin de Saint Jacques à travers toute la Belgique, par petits tronçons de 15 à 20 km.

« Et tu te sens vraiment en chemin ? »

J’aurais pu faire des promenades « d’entraînement » autour de chez moi. Mais mon but était de me mettre en chemin. Et je vous garantis que dès que je quitte la maison pour une journée vers Compostelle, je me sens complètement « en chemin ».

  • D’abord il y a les coquilles ! Voir au fléchage que l’on marche vers Saint Jacques (même si Compostelle est encore à 2500 km !) est en soi une joie.
  • Ensuite il y a les traces du pèlerinage : voies romaines, croix, chapelles ou carrément des anciens hospices ou des églises Saint Jacques.
  • Autre grande différence par rapport à une balade en boucle, c’est que l’on marche tout droit, vers le sud ou vers l’ouest. On se voit avancer de clocher en clocher, de ruisseau en rivière.

IMG_4757 IMG_4970

« Oui mais, comment tu retournes chez toi le soir ? »

La réponse est évidente quand on marche depuis longtemps sur le chemin : il suffit de se fier à la Providence ! En clair, ne rien planifier et ne pas avoir d’obligations pour le soir, les solutions arrivent toutes seules.

Je pars généralement en train ou en stop vers mon point de départ. J’aime beaucoup le stop car il offre toujours de belles rencontres. Ce matin, Gérard, Françoise et Nadine m’ont successivement amenée à mon point de départ, à une trentaine de km de la maison.

Gérard à un voisin qui marche chaque année vers Saint Jacques avec son âne. Nadine vient de lire « Immortelle Randonnée » mais ne peut partir à pied à cause d’une entorse mal soignée. À chacun, je promets de marcher en pensant ou priant pour elle ou pour lui. C’est si simple de s’embellir mutuellement la journée !

Pour des trajets plus longs, je prends le plus souvent le train et je fais du stop de ou vers la gare la plus proche de mon parcours.

IMG_9051 IMG_4682

J’évite la voiture, qui limite mon rayon d’action et qui ne permet pas de se sentir « ouvert aux autres » comme avec un chauffeur ou en train.

Mon ami Chris, quant à lui, a parcouru une bonne partie de la Via Gebennensis par tronçons, en faisant des aller-retour. Je n’ai pas son courage, penser que chaque descente devra être remontée est au-dessus de mes forces. Et je suis trop impatiente pour me limiter à des étapes de 10 km. Mais sur le fond, c’est pas mal aussi comme solution, avec la voiture qui attend son maître au départ.

Quelques itinéraires pour les pèlerins d’un jour

En Belgique, plusieurs itinéraires suivent une ligne de chemin de fer avec une gare tous les 8 ou 10 km :

  • la Via Mosana, d’Aix-la-Chapelle et de Maastricht jusque Dinant (après Dinant, il faut combiner train et bus et plus on s’éloigne, plus ça devient compliqué)
  • la Via Brabantica, de Breda (NL) à Nivelles

En France, on peut parcourir l’itinéraire entre Le Puy et Monistrol d’Allier (gare) en un ou deux jours (petit conseil, suivez l’ancien itinéraire, plus calme et plein de charme).

Les chemins de Saint Jacques en Belgique

En conclusion : n’attendez pas la pension, ni même l’été, pour vous mettre en chemin !

Une journée sur le chemin, ça fait du bien ! Videz votre agenda, puis laissez-vous emporter dans une démarche d’abandon, osez le stop pour découvrir la générosité, osez les rencontres, dites « oui » à tout ce que le chemin vous offrira, osez marcher en priant pour les personnes qui vous sont chères et qui sont dans la détresse, vivez pleinement chaque pas, dans la joie.

A lire pour aller plus loin :

Partagez cet article !
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook ou sur Twitter ou laissez-moi un commentaire !